Multiblocs
Petite fille qui participe à un programme de la fondation
© Culture pour l'Enfance 2022 / Cyrille de la Motte Rouge

L'action de Culture pour l'Enfance

Notre mission

Afin de lutter contre les inégalités d'accès à l’art et au patrimoine, Culture pour l'Enfance (ex-Fondation Culturespaces) conçoit et met en œuvre des programmes d’éducation artistique et culturelle (EAC) en faveur des enfants en situation de handicap, de précarité sociale ou malades, leur permettant de s’éveiller. Structurés en plusieurs étapes grâce à l’intervention de nos médiatrices hors-les-murs, nos programmes constituent un vrai parcours créatif et pédagogique. 

Chaque année en France, ce sont près de 14 000 enfants (issus des quartiers prioritaires de la ville, d'écoles en réseau d’éducation prioritaire, de structures sociales ou médico-sociales) qui participent à nos programmes pédagogiques et artistiques, déployés en partenariat avec des lieux culturels d'exception et les acteurs locaux du champ social et éducatif. Aujourd’hui, Culture pour l'Enfance est devenu un acteur de référence en matière d’EAC pour les enfants en situation d’exclusion.  

Presse 

Pour découvrir notre revue de presse, rendez-vous sur la page actualités, thématique "Presse".

FAIRE UN DON

Nos bénéficiaires

Culture pour l'Enfance agit auprès des enfants de 5 à 12 ans, en situation de handicap, de précarité sociale ou malades. Chaque année, elle intervient au sein de plus de 500 structures partenaires (écoles, hôpitaux, structures sociales ou médico-éducatives…), parmi lesquelles :

  • des écoles en zones d'éducation prioritaire ou rurales isolées, ou accueillant des dispositifs de l’école inclusive (ULIS, SEGPA…) ;
  • des structures d’accueil d’enfants en situation de handicap (IME, EMP, ITEP…) ;
  • des structures sociales : associations de quartier, centres sociaux, MECS… ;
  • des services pédiatriques d’hôpitaux.

Nos partenaires 

Pour mener à bien ses actions, Culture pour l'Enfance tisse des partenariats avec des acteurs de référence du terrain : ministères, académies, collectivités territoriales, associations, représentants des usagers, etc.

L'impact de Culture pour l'Enfance

Culture pour l'Enfance développe des programmes d’Education Artistique et Culturelle (EAC) comme instrument puissant au service d’une éducation de qualité, de l’égalité des chances et du vivre-ensemble. 

Selon une étude menée par l’OCDE en 2013, l’EAC est perçue par les responsables politiques et les enseignants comme un moyen de lutter contre le décrochage scolaire en faisant aimer l’école aux élèves et en les incitant à s’investir davantage dans les matières classiques (français, mathématiques, histoire, géographie etc.).

L’EAC permet également aux enfants de développer des compétences individuelles, émotionnelles et non-cognitives (esprit critique, expression orale, sens de l’écoute, estime de soi etc.), qui peuvent être réinvesties dans le parcours scolaire en soutien et dans le prolongement de l’enseignement des fondamentaux et l’éducation citoyenne de l’enfant.

 

Ils y ont participé et témoignent...

"Merci pour ce projet qui a ravi les élèves, les parents... Et nous les enseignants ! Ce programme a un véritable impact sur les enfants en rapport avec les compétences travaillées en CP des compétences en histoire de l'art (la découverte d'un artiste, ce qui caractérise son oeuvre, créer à son tour en respectant ses caractéristiques et des compétences langagières (approfondissement du vocabulaire artistique, apprendre a exprimer ce que l'on observe, ce que l'on ressent, dépasser le simple « j'aime/j'aime pas ». Mais le bénéfice le plus important pour les enfants est le fait de prendre du plaisir à visiter un lieu culturel. Les programmes de Culture pour l'Enfance sont nécessaires pour des élèves de REP qui n'ont pas accès aux musées."

Monsieur Hugues BOURROUILH, École Wangari Maathai (Classe de CP), suite au programme "Art en immersion"

 

"Les parents et les enfants ont pu, tous ensemble, partager un moment autour de la danse dans ce lieu magnifique. Ils étaient heureux, c'était émouvant de voir les étoiles dans leurs yeux. Un espace temps rien que pour eux. C’était magique." 

Centre médico-psychologique de Noisy-le-Grand suite au "Parcours dansé"